Recent Posts

jeudi 19 juillet 2018

Ant-Man et La Guêpe, de Peyton Reed


Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…


L'univers Marvel, ce n'est pas uniquement la guerre interstellaire de Thor, des Gardiens de la Galaxie ou du dernier Avengers, c'est aussi celui de l'infinimement petit. Après un premier opus sortis en 2015, Peyton Reed signe à nouveau l'adaptation d'un grand (anti)héros microscopique : Ant-man, ce coup-ci accompagné d'une autre fameuse héroïne Marvel : La Guêpe. Et on peut dire que pour ce retour des aventures de l'homme fourmi, Marvel a su voir grand.


Le premier film ne mettait pas réellement en scène l'Ant-man dépeint dans les comics, un brillant scientifique aujourd'hui devenu vieux (Mickael Douglas), mais plutôt le cambrioleur un peu benêt qui, entrant par effraction chez lui, vole le costume et devient par la force des choses, le nouvel Ant-man.
Ce second volet se déroule deux ans après les évènements de Captain America - Civil War où Scott (Paul Rudd) à pris partis dans l'affrontement de super-héros. Arrêté et assigné à résidence par le FBI, Scott a tourné la page de sa vie de super-héros et se consacre à sa fille. Mais son destin va le rattraper sous la forme du Ant-Man originel, le Dr Hank Pym et de sa fille Hope Van Dyne, la guêpe (Evangeline Lilly) qui l'enlèvent pour lui demander son aide.

Ant-man joue toujours sur le registre anti-héros du premier volet. Le héros est un ancien cambrioleur reconverti dans la sécurité, un peu fantasque et idiot. Il est toujours flanqué de ses trois potes, eux même reconvertis, et encore plus benêts que lui, ce qui contraste tout au long du film avec les autres personnages scientifiques et malfrats. Le premier opus regorgeait d'humour et d'auto-dérision, il en va de même pour celui-ci, les fourmis occupant entre autre plusieurs scènes cocasses.

La mise en scène est particulièrement soignée, extrêmement bien rythmée et le réalisateur s'est amusé des pouvoirs de l'homme fourmi pour amener des retournements de situation de taille !!! Tout y est : humour, action sous toutes les tailles, scènes de poursuites grandioses et microscopiques, interventions gigantesques, moments psychédéliques et multiples références à la pop culture comme dans les gardiens de la galaxie 1 et 2.   
A noter,  la présence de Laurence Fishburne et Michelle Pfeiffer qui font une courte apparition dans le film.
Ant-man, que L'Etrange Librarium a vu en avant-première au CGR Carcassonne, est un excellent divertissement, un Marvel qui ne se prend pas pour un film de super-héros et qui sait jouer d'humour et d'aventures.

Lord Kavern

dimanche 8 juillet 2018

La Légende de Kaelig Morvan : Le Sang de la Pierre Philosophale, de Romain Godest

Kaelig Morvan croyait pouvoir vivre en paix avec Aela dans leur manoir, mais la jeune fille grandit et le pouvoir de la Fée Viviane s'éveille pue à peu. Rattrapée par son héritage templier et son lien avec le fondateur de l'alchimie, le seigneur de Kerandraou va devoir rejoindre les adeptes de la crois d'émeraude pour se lancer dans la quête ancestrale de la pierre philosophale.
Cependant, une ombre plane sur la famille de Kaelig, une menace qui prend sa source dans les profondeurs de la sombre forêt d'Huelgoat. Les pouvoirs d'Aela attisent les convoitises des plus puissants êtres du Sidh et la descendante de Viviane comprend qu'elle devra bientôt faire ses propres choix.
Sur les traces des aventuriers alchimistes, père et fille découvriront la véritable nature de leur descendance et le pourvoir de leur sang.

Le Sang de la Pierre Philosophale est le second opus d'une trilogie intitulée La Légende de Kaelig Morvan. Publiée aux éditions Ouest France elle a été écrite par Romain Godest. La couverture, quant à elle, est signée Brucero (connu, entre autre, pour A la Recherche de La Mandragore et Druiz). Le premier volet La Prophétie de Viviane avait précédement fait l'objet d'une chronique.

Nous voilà donc de retour en Terres Bretonnes sur les pas d'Aela et de son père, le Seigneur de Kerandraou. Romain Godest nous offre un voyage dans l'imaginaire celte, une traversée sombre dans des territoires empreints de magie et de mysticisme à la recherche de la Pierre Philosophale. 


Sous la plume de l'auteur se dessinent les contours d'un monde étrange et mystérieux peuplé de créatures extraordinaires : un microcosme propre à la Bretagne où réalité et merveilleux s'entrelacent pour laisser entrevoir une dimension nouvelle. 
Ses personnages, qu'ils soient plongés dans une noble quête ou obstacles dans l'épopée d'Aela et de Kaelig, ne sont jamais tout blanc ou tout noir. Et il est plaisant de pouvoir s'immerger dans un univers où le manichéisme n'a pas sa place. 
Les pouvoirs grandissant d'Aela impliquent de grandes responsabilités pour la jeune fille mais également des choix et sacrifices qui ne sont pas sans laisser de traces sur sa vie et celle de ses proches.

Romain Godest nous conduit dans une Bretagne sauvage aux côtés de personnages torturés, complexes mais dont la force et la confiance réciproque font une richesse face à l'adversité. On suit avec une appréhension non dissimulée le périple semé d'embûches de nos héros et l'on sort fasciné de cette traversée en terres celtes.

Le Sang de la Pierre Philosophale est un récit immersif fort bien écrit qui ne perd rien de sa puissance et fait trembler le lecteur. Le Tome 3 intitulé Les Talismans de Dannan vient clore une saga qui mérite d'être connue. Les trois ouvrages composant La Légende de Kaelig Morvan sont disponibles ICI.


Lady Fae