dimanche 17 avril 2022

Légendes Celtes, d'Erwan Chartier-LeFloc'h et Genkis Genkkis

 


Voici des milliers d'années, la civilisation celtique s'est étendue sur une grande partie de l'Europe. Cette mosaïque de peuples, de tribus et de clans avait une culture, des arts, des traditions et des récits en commun. Depuis le temps a passé.
Empires et royaumes se sont élevés avant de disparaître.
Pourtant, les Celtes ont laissé une empreinte si forte qu'elle perdure encore aujourd'hui. En Bretagne, Irlande, Ecosse, Pays de Galles ou Cornouialles, cette culture vit toujours.
Les légendes sont un des aspects de cette culture. Arthur, Merlin, Cuchulainn, l'Ankou, la Cité d'Ys, les Korrigans, la forêt de Brocéliande.... Ces mythes, et bien d'autres, nourrissent encore l'imaginaire, bien au-delà de nos frontières. Enfants et adultes se prennent d'affection pour ces chevaliers et ces magiciennes aux destins aussi lumineux que tragiques.
Par leurs exploits, réels ou fantasmés, ces héros nous transmettent un savoir, une vision du monde et nous inspirent...

Paru aux éditions Yoran Embanner, cet ouvrage écrit par Erwan Chartier-Le Floc'h et illustré par Genkis Genkkis, nous plonge dans un univers de légendes parfois méconnues. Des confins des Côtes d'Armor à la verte Irlande, le lecteur est invité à (re)découvrir ces mythes qui, dixit l'illustrateur, "prennent racine entre l'antiquité et le haut moyen-âge". Du terrifiant Konomor à Cuchulainn, grand héros de l'Irlande, nous voilà vite entraîné dans des histoires passionnantes.

Six récits forment ce livre. Récits pour lesquels l'auteur, également journaliste, s'est plongé dans des textes anciens qu'il a réécrit pour les rendre abordables au commun des mortels. Les illlustrations lumineuses et chatoyantes de Genkis Genkkis enrichissent ce très beau recueil. La mise en page elle-même se veut originale : de pleines pages illustrées, le texte encadrant de plus discrètes illustrations, des entrelacs en filigranne et même quelques lignes des légendes qui s'invitent au coeur des magnifiques illustrations.

Pari réussi pour les deux artistes dont l'ouvrage "est une des multiples portes permettant d'accéder à cet héritage millénaire".

Lady Fae


vendredi 5 novembre 2021

Black Widow, de Cate Shortland


Pour la sortie du DVD de Black Widow, l'équipe de L'Etrange Librarium tenait à vous donner son avis sur ce dernier opus. Nous avons eu la chance de voir ce film au cinéma Eden 3 d'Ancenis.

Ce film se passe bien après les événements épiques d'Avengers Endgame, mais sait brillamment nous faire explorer le passé de la plus héroïque des agents secrètes.

Dans ce film, qui a des a des airs de genèse, on découvre l’organisation qui a vu naître la fameuse Black Widow et ses sœurs ainsi que la face sombre des missions vécues par ces agents parfois très jeunes.


Sachez que nous avons trouvé particulièrement savoureuses les quelques minutes durant lesquelles on voit Natasha adolescente en mission d’agent dormant avec sa “famille”. La  Natasha adolescente est (très bien) interprétée par Ever Anderson, qui n'est autre que la fille de Milla Jovovich qui nous promet un bel avenir !



On re-découvre une Natasha Romanoff qui a raccroché les flingues mais qui est poussée bien malgré elle à replonger dans son ancienne vie. La Natasha d’aujourd’hui est toujours aussi badass, mais est moins méprisante pour la vie humaine et a même des scrupules à tabasser ou à tuer à tour de bras. Cette évolution est plus que bienvenue et permet de comparer la Veuve Noire d’aujourd’hui à ses “sœurs” qui sont un reflet de ce qu’elle était autrefois.



Notre super espionne se retrouve donc épaulée par d’autres Veuves Noires renégates, et par un sur-homme haut en couleur. L’équilibre des personnages est vraiment bien ficelé : les femmes sont à l'honneur dans ce film, sans pour autant tomber dans l'excès. Et les hommes savent s’effacer sans pour autant être sous-exploités.

Même si l’intrigue est assez téléphonée, la recette fonctionne et on se laisse happer par ce film manichéen et plein de bon sentiments.


Je dois dire que je suis assez déçu du bras droit du “méchant” pour deux raisons : primo, c’est vraiment sous-exploiter une actrice telle qu’Olga Kurylenko et secondo le retournement de veste de cette dernière est vraiment très mal amené ! 


Le casting est à la hauteur de nos attentes et nous offre des têtes d’affiche. Nous retrouvons évidemment Scarlett Johansson mais aussi Rachel Weisz, Florence Pugh, David Harbour ou Olga Kurylenko.


Visuelement ce film est tout à fait au niveau des précédents et musicalement c'est la même recette que d'habitude, la mayonnaise prend toujours aussi bien mais rien d'original de ce coté-là. Les studios Marvels font dans le fan service avec des bastons toujours plus badass, qui pour le coup fonctionnent bien avec des héros dépourvus de super pouvoir qui n'ont que leur poings pour se défendre.


Cet opus se paie même le luxe de lancer de très nombreuses pistes pour la prochaine génération de Marvel. La quête des Veuves Noires pour libérer leurs sœurs pourra sans doute croiser le chemin de nouveaux héros, peut-être deviendront-elle le nouveau service d'espionnage des Avengers ? Ou même un nouveau Shield ?!

Je vous laisse à vos rêveries.



Marquis De Toupel