Recent Posts

lundi 22 avril 2019

Rémanences - Episode 2 - L'Abîme, de Jonathan Gillot


Un petit garçon pas comme les autres.

Parfois, un don est un fardeau et quand on a un rapport particulier avec les projections, cela peut vite devenir dangereux.
Après le funeste sort d’Héloïse, Lana de Bel-Air obéit aux menaces de l’Ordre et fait le choix de se retirer du jeu. Hélas, les projections ne dorment jamais. Alors, peu à peu, des phénomènes étranges se multiplient dans la région. Certains sont le fruit du malfaisant Professeur Wilfried Orsey, et Lana ne peut plus les ignorer. En effet, la particularité du jeune garçon concentre toute l’attention du Professeur. Pour ses recherches, ce dernier n’hésite pas à pervertir le but premier de l’Ordre : protéger les vivants.
Une vie est un kaléidoscope d’existences rencontrées au fil des jours, et il faut apprendre à distinguer les projections, des vivants. Pour se libérer de leur éternel cycle de souffrance, chacune d’elle veut décharger ses tourments sur une victime, en prélevant son tribut de vie humaine. Nul n’est vraiment préparé à la rencontre de projections et un enfant en fera l’amère expérience.

Après un premier tome franchement réussi (Rémanences - Episode 1 - Le Froid), Jonathan Gillot est de retour, et avec lui quelques revenants bien déterminés à nous faire trembler d'effroi !
Et ce second volet est, à l'image du précédent, un excellent thriller fantastique. Court (une centaine de pages) mais diablement efficace, L'Abîme est de ces livres que l'on dévore d'une seule traite ! L'auteur plonge son lecteur au coeur d'une intrigue si bien menée que l'on peine à en deviner le dénouement, gardant ainsi le suspens intact jusqu'à la toute fin de l'ouvrage.
Paru aux Editions Ex-Aequo, Rémanences - Episode 2 - L'Abîme est disponible ICI

Lady Fae


mercredi 17 avril 2019

La Malédiction de la Dame Blanche, de Michael Chaves


La Dame Blanche. Spectre terrifiant, pris en étau entre le paradis et l'enfer, piégé par un terrible destin dont elle est elle-même l'artisan. La seule évocation de son nom sème la terreur dans le monde depuis des siècles. Quand elle était en vie, elle a noyé ses enfants dans un accès de folle jalousie, puis, dévastée par le chagrin, elle s'est jetée dans le fleuve déchaîné. Désormais, ses larmes sont devenues éternelles. Elles sont même mortelles et tous ceux qui entendent ses appels sinistres la nuit sont maudits. Tapie dans l'ombre, la Dame Blanche s'attaque aux enfants, cherchant désespérément à remplacer les siens. Au fil des siècles, elle est devenue de plus en plus prédatrice... et ses méthodes de plus en plus terrifiantes.
Los Angeles, années 1970. La Dame Blanche hante la nuit... et les enfants.
Ignorant les avertissements d'une mère soupçonnée de violence sur mineurs, une assistante sociale et ses enfants sont projetés dans un monde surnaturel des plus effrayants. Pour espérer survivre à la fureur mortelle de la Dame Blanche, leur seul recours est un prêtre désabusé et ses pratiques mystiques destinées à repousser les forces du mal... à la frontière où la peur et la foi se rencontrent...
Méfiez-vous de ses pleurs glaçants... Elle est prête à tout pour vous entraîner vers les ténèbres. Car sa douleur ne connaît pas de répit - son âme tourmentée n'a pas droit au repos. Et il n'existe aucun moyen d'échapper à la malédiction de la Dame Blanche.


Découvert hier en avant-première chez notre partenaire CGR Carcassonne, La Malédiction de la Dame Blanche sort ce jour en salle.
Michael Chaves signe un premier long métrage s'appuyant sur une légende populaire datant du 17ème siècle et que l'on retrouve au Mexique et au Vénézulea : la Llorana.


La Malédiction de la Dame Blanche est dotée d'une mise en scène efficace, d'une intrigue simple mais qui fonctionne et de quelques jumpscares pour le moins percutants !
La tension et l'angoisse sont au rendez-vous et ce jusqu'à la toute fin du film. Linda Cardellini (Avengers : L'Ere d'Ultron), Raymond Cruz (Alien La Résurrection), Tony Amendola (Annabelle) et Patricia Velasquez (La Momie et Le Retour de la Momie) se donnent la réplique dans un film d'horreur franchement angoissant et esthétiquement irréprochable. Ils s'unissent face à une Dame Blanche tenace et sacrément effrayante (Marisol Ramirez, méconnaissable) pour protéger deux enfants (Roman Christou et Jaynee-Lynne Kinchen) qu'elle menace d'enlever.

La présence du personnage du Père Perez (Tony Amendola) et d'une poupée de tissu que l'on nous montre beaucoup tout au long du film ne laissent aucun doute sur le sujet : La Malédiction de la Dame Blanche s'inscrit dans le Conjuring-verse ! A noter d'ailleurs que The Conjuring 3 sera en salles en 2020 et réalisé par Michael Chaves.

La Malédiction de la Dame Blanche renoue avec ces films d'horreur bien ficelés à l'ambiance anxiogène et délétère pleinement assumée. Angoissant, captivant : un régal pour les fans du genre !!!

Lady Fae