Recent Posts

mercredi 4 décembre 2013

Interview de Delphine Wysocki, auteure de Lucynda Dubois un avenir compromis.



L'Etrange Librarium : Nous venons de lire "Lucynda Dubois, un avenir compromis". Quelles ont été vos sources d'inspiration ? Qui sont vos "maîtres" en littérature ?

Delphine Wysocki : Mes sources d’inspirations ? Vous allez rire, mais ce sont mes rêves ! Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours fait des rêves plus étranges les uns que les autres. Et, il y a quelques années, les mêmes têtes revenaient sans cesse. Je me suis donc dis : "Et si j’écrivais ce qui se passe dans mes rêves ?"
Je n’ai pas vraiment de "maîtres" en littérature. Il y a beaucoup de livres que j’aime, mais encore aucun réel coup de cœur. J’aime la science fiction, mais trop de détails et trop de technique peuvent empêcher de se plonger totalement dans l’histoire, on en perd vite le fil si l’on ne reste pas concentré dans l’histoire (et si on a le malheur de faire une pause de quelques jours dans sa lecture, on ne sait plus où l’on en est). J’aime la Bit-lit, mais bien souvent, malheureusement, une majorité du livre est consacrée à la vie et aux sentiments des personnages, certes importants, mais qui ne laisse, de ce fait, que peu de place à l’action.J’ai donc voulu faire un mélange des 2 genres.

E.L : Qu'aimez vous et qu'est ce qui vous attire dans l'univers de la science fiction, bit lit, fantasy fantastique  ?

D.W : Pour tous les genres : j’aime m’évader ! Plus l’on s’éloigne de la réalité, plus j’accroche à la lecture. Dans les lectures, savoir que l’univers est infini et que nous ne sommes pas seuls, l’approche psychologique de certains romans qui nous font penser que nos problèmes paraissent mineurs, ou que cela pourrait être bien pire, les créatures fantastiques, immortelles, aux pouvoirs immenses, qu’on nous dit vivre parmi nous, donne une facette mystérieuse à notre monde réel et nous pousse à nous questionner : tout cela est-il vraiment issu de notre imagination, ou, si l’on remonte les siècles, y a-t-il un fond de vérité ? Je crois que l’on aura jamais la réponse !

E.L : En littérature SFFF et bit lit quels auteurs aimez vous ? Quels livres avez vous aimé ?

D.W : Anne Rice reste un des auteurs que j’aime le plus, avec Stephen King (La ligne verte, Dôme, Salem…), mais aussi Aldous Huxley, dont j’ai dévoré "Le meilleur des mondes". 
Sinon, j’aime Dracula de Bram Stocker, la saga « La communauté du sud », les premiers tomes des Anita Blake, la Saga des Lunes, La Maison de la Nuit, les livres relatant les contes oubliés de France et de Pologne. Plus récemment, j’ai lu Vivants d’Isaac Marion, j’ai bien aimé le livre, plus riche que le film. Il n’y a pas un genre que je préfère à un autre, cela dépend de l’histoire, des personnages.

E.L : Comment s'organise le travail autour de l'écriture ? Avant et après la sortie du livre ? Pendant l'écriture : un moment de la journée où vous travaillez le mieux ? un rituel autour de l'écriture ?

D.W : Quand les idées se bousculent dans ma tête, je m’isole aussitôt dans ma chambre, au calme, et je me mets à écrire jusqu’à épuisement ! Seuls mes chats sont autorisés à rester avec moi dans ces moments. Si je ne peux pas m’isoler, j’ai toujours un calepin sur mon pour noter mes idées.
Je n’ai pas de planning préétabli, où l’on fait autant de pages ou chapitres par semaines, jusqu’à telle date, ensuite on commence la correction à telle date, jusqu’à telle autre date… non, ce n’est pas pour moi ! C’est mon imagination qui me guide, je peux écrire des dizaine de pages en quelques jours, et rester des semaines sans écrire une ligne !
Je n’aime pas me forcer à écrire vite. Ça se ressent forcément dans le livre, on n'arrive pas à s’immerger dans notre histoire, à donner plus de peps aux actions… je préfère prendre mon temps, lire et relire certains passages, en modifier d’autres pour qu’ils se rapprochent de ma vision des choses…

E.L : Comment en êtes vous arriver à écrire ? Quelle a été votre formation ?

D.W : Alors, vous voulez connaître ma formation ? j’ai commencé par faire un Bac scientifique, j’ai enchainé avec un diplôme en maintenance informatique, il y a quelques années, et cette année, j’ai obtenu mon diplôme d’Esthéticienne ! Ce n’est pas du tout ma formation qui m’a poussé dans cette voie, non. L’idée même d’écrire a été plutôt soudaine. A une époque, je faisais beaucoup de rêves liés au surnaturel et au fantastique, plus les mois passaient, plus j’en faisais… Alors un jour, me rendant compte que les mêmes personnes étaient présentes dans mes rêves, j’ai décidé d’écrire ce que je voyais la nuit. Puis, la nuit suivante, je vivais la suite de l’histoire, alors j’allais l’écrire aussi, et ainsi de suite…
Mon imagination a comblé le reste ;)

E.L : Autre chose à nous faire partager c'est ici vous avez carte blanche ! (les remerciements, vos futurs projets d'écriture, à qui vous conseiller votre livre.... bref tout ce qui ne rentrait pas dans les questions et que vous souhaitez partager !)

D.W : Je tenais à remercier L’étrange Librarium pour cette magnifique chronique que vous avez fait ! Sachez juste que le tome 2 est dans la phase finale et qu’il sortira dans quelques mois. Encore plus d’émotions fortes, encore plus d’actions et de rebondissement… Je n’ai pas commencé le tome 3 de la saga, cela devra attendre un peu, car je suis sur un nouveau projet. Une histoire bien plus sombre, réservée à un public adulte. Je n’en dirai pas plus pour le moment, car je n’en suis qu’au tout début de l’écriture, mais j’ai déjà l’histoire en tête…
Concernant le tome 1 de Lucynda Dubois, afin de comprendre au mieux mon héroïne, qui a 20 ans dans le livre, je conseille tout de même d’avoir le même âge, ou d’être suffisamment mûr, afin de comprendre toute la complexité de ce qu’elle ressent, même si le roman est abordable à partir de 15 ans ! Pour une personne trop jeune, il y a un risque de ne pas cerner toute la profondeur du personnage et ainsi trouver le roman « trop jeunesse », par exemple, alors que c’est loin d’être le cas.  Je pense que Lucynda ressemble a beaucoup de filles, et que beaucoup s’identifieront à elle. Elle est très attachante !
Une petite demande, à ceux qui liront mon roman : Qu’avez-vous penser de Thomas ? ;)

Retrouvez Delphine Wysocki sur Facebook et sur son blog !

Propos recueillis par Lady Fae


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire