Recent Posts

dimanche 16 février 2014

Punk's Not Dead de Anthelme Hauchecorne


Soyez réaliste. Exigez l'impossible !
A quoi l'Apocalypse ressemblerait-elle, contée par un punk zombi ? Qu'adviendrait-il si le QI des Français se trouvait d'un coup démultiplié ? Un grand sursaut ? Une nouvelle Révolution, l'an 1789 version 2.0.
Est-il bien sage pour un succube de s'amouracher d'un simple mortel ? Les gentlemen du futur pourront-ils régler leurs querelles au disrupteur à vapeur, sans manquer aux règles de l'étiquette ? Et si La Mort s'accordait un repos mérité ?

Treize nouvelles. Autant de sujets graves, traités dans ce recueil avec sérieux. Ne laissez pas vos neurones s'étioler, offrez une cure de jouvence à vos zygomatiques. Cessez de résister, accordez-vous une douce violence...

Un écrin sombre et décadent dans lequel laisser vagabonder son imagination

"Punk's not dead", quel drôle de titre pour un recueil de nouvelles ! C'est l'idée première qui m'a étreint lorsque j'ai entamé la lecture du livre d'Anthelme Hauchecorne, mais c'est bien en fait, un noir écrin, un recueil de sombres contes, décadents et malicieux, où l'auteur sait habilement vous emporter, égratignant les poncifs du genre.
Car l'ensemble de ce recueil compile treize nouvelles toutes très différentes et distrayantes et leurs backstage, où l'auteur nous livre les coulisses de celles-ci, non sans des références et parfois une belle pointe d'humour (noir).
Des Cendres Post-Apocalyptiques irradiées de Budapest, en passant par le duel Steampunk de deux gentlemen à manivelles, au témoignage Apocalyptique de Johnny Rotten et aux soucis d'intendance de la Mort dans un clin d'oeil au Disque Monde de Terry Pratchett, Anthelme Hauchecorne nous emporte dans plus d'une dizaine de situations, amusantes, frémissantes, et parfois ubuesques où vagabonde l'imagination.
On est parfois déçus de ne pas voir certaines histoires, fabuleusement bien documentées et immersives, se prolonger au-delà de la nouvelle. Mais, ce n'est que temporaire tant ce recueil est riche de postulats et d'excellentes idées. On replonge rapidement et avec délectation dans un nouveau récit tout à fait différent.

Derrière le rideau, le cabinet de curiosités de l'auteur

Dans les backstages de chaque nouvelles, l'auteur nous livre les secrets de la gestation de celles-ci. La plupart des textes ont été créés pour des concours de nouvelles, avant de se voir regroupées dans ce recueil.
Il engage un dialogue avec son (sa) lecteur / lectrice, dans lequel il livre l'idée première qui l'a amené à créer le postulat de chaque nouvelle, ainsi que les références, littéraires ou musicales qui ont émaillé sa création.
L'ouvrage est appuyé par des très belles illustrations de Loïc Canavaggia (et d'autres créations libres de droits), qui renforcent l'immersion dans les univers imaginés par l'auteur. Un petit clin d'oeil en passant, à Laure Dareau (entre autre) qui a relu et corrigé les textes d'Anthelme Hauchecorne, et dont vous pouvez lire les chroniques sur le blog De l'Autre Côté du Miroir.

Oraison Funèbre

D'outre tombe, l'auteur nous livre un "camaïeu de décrépitude", il ouvre notre "appétit macabre" au travers de ces habiles contes. J'ai été bluffé par la qualité (et le mordant) de l'écriture, ainsi que par la variété des thèmes abordés.
Je conseille ce livre, aux mordus de Fantastique, aimant ramper six pieds sous terre, s'enivrer de sombres récits, errer dans des Enfers irradiés, et se noyer dans les vapeurs d'absinthe et de Laudanum.

Lord Kavern

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire