Recent Posts

samedi 27 octobre 2018

Sans un bruit, de John Krasinski


Une famille tente de survivre sous la menace de mystérieuses créatures qui attaquent au moindre bruit. S’ils vous entendent, il est déjà trop tard.

Sans un bruit est  un film d'horreur survivaliste de John Krasinski présent à la fois à la réalisation et au scénario avec Scott Beck et Bryan Woods mais aussi à l'écran dans l'un des rôles principaux en compagnie de son épouse Emily Blunt. 

Dans une Amérique dévastée, la famille Abbott tente de survivre sans faire le moindre bruit pouvant trahir leur présence face à des créatures aveugles extrêmement agressives. En compagnie de leurs trois enfants dont Regan, leur fille sourde munie d'un implant, ils vont essayer de trouver un havre de paix dans lequel vivre.    


Sans un bruit se distingue par  son approche jumpscare (sursauteur) originale tenant au quasi silence présent pendant une grande partie du film : seul subsiste le souffle du vent et de l'écho de la nature juste entrecoupés par les moments où l'on suit à l'écran Regan. On est alors plongé dans un silence complet légèrement bourdonnant qui coupe encore plus le spectateur de l'extérieur et le focalise sur la seule vision de l'enfant.
On n'entend pas d'oiseau et pas de bruits d'animaux. On se laisse porter ainsi dans le film, sans un bruit à observer ces gens survivre face à une entité hostile très peu présente à l'écran mais dont les apparitions violentes font frémir d'horreur. 
Sans un bruit est accompagné, hors de ces moments de silence, de bruit blanc et d'une bande son horrifique mais discrète de Marco Beltrami.

On en vient à retenir son souffle, à ne pas parler pour ne surtout pas trahir la présence des protagonnistes qui évoluent à l'écran, bondissant au moindre bruit accidentel tant il est synonyme d'une mort rapide et brutale. On s'attache alors à cette famille tellement dépassée par l'horreur qui les entoure, communiquant par le langage des signes et qui tente désespérément de protéger leurs enfants. Le jeu des acteurs est extrêmement expressif. Focalisé à les observer sans mot dire, le spectateur capte les jeux de regards, les expressions, les sentiments, la frustration de devoir faire attention à chaque instant… la peur d'un moindre bruit omniprésente à chaque instant. 

Excellente surprise de cette année, Sans un bruit oscille sans jamais chuter entre survivalisme et horreur. Un film habile qui bouscule les genres à découvrir dès le 30 Octobre en Blu-Ray et DVD !

Lord Kavern



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire