Recent Posts

mercredi 17 février 2016

L'Alliance des Endomices, de Danielle Gourbeault Petrus



L'Alliance des Endomices est le second volet de la saga Le Marais des Sauryls écrit par Danielle Gourbeault Petrus et publié chez AnnaEditions.
Nous avions eu le plaisir de lire et de chroniquer le premier opus en 2014.

Ragghé et Dungal ont battu leurs ennemis les Dieux-Rois et Khramm leur terrible général. Ils règnent à présent, entourés de leurs enfants Ammatas, Erwig et de leur neveu, Goëry, qu'ils ont adopté. Une petite fille née pendant la métamorphose de Ragghé est venue parfaire leur bonheur.
Alors qu'ils travaillent à reconstruire la Confédération Rergh, des êtres inquiétants commencent à faire parler d'eux.

Si le premier tome ravie le lecteur de par la découverte d'un univers fantastique nouveau et de créatures sorties tout droit de l'imaginaire de l'auteure, le second volet n'est pas en reste.

Des personnages influents

La jeune Ragghé issue d'une famille modeste s'est accomplie. Devenue femme et mère elle est également sortie des conditions que lui imposaient sa basse naissance. Devenue Dame Ragghé elle s'est, au cours de deux opus, révélée comme étant une femme de tête, un personnage fort et déterminé. Sa métamorphose évoquée dans le résumé est certes une évolution de sa condition mais, vous le verrez en lisant cette saga, également une transformation digne des plus grands récits fantastiques. 
Rhaggé a accepté le destin auquel elle est vouée. j'emprunterai d'ailleurs à Robin Hobb une citation qui dépeint fort bien l'être en devenir qu'est notre héroïne :"Essaie de le dominer et il t'engloutira. Incorpore-toi à lui, et tu vivras."

Les protagonistes qui entourent Ragghé sont loin d'être relégués comme de simples figures secondaires. Bien au contraire, même si certains paraissent lui causer du tort ou l'affaiblir, chaque être qu'elle rencontre au cours de sa destinée lui donne le courage et la force de poursuivre sa quête de vérité.
Dans cet univers médiéval fantastique l'auteure rétablie avec justesse (et justice !) la place qu'occupe la femme dans un monde fort masculin. Si les hommes semblent gouverner, la femme, discrète, tire les ficelles tout en laissant croire à la gente masculine qu'elle agit selon ses propres choix !

Des frontières repoussées 

Je l'avais évoqué lors de ma chronique de Tome I, l'univers créé par Danielle Gourbeault Petrus est d'une richesse insoupçonnée : les décors sont décrits avec force détails, les multiples rebondissements (combats épiques...) nous plongent au cœur de l'action... 
Nous retrouvons l'influence des ingrédients qui font des ouvrages de littérature fantastique un succès incontestable. Mais si les codes de l'épopée fantastique (présence de créatures imaginaires, quêtes dignes de grands récits chevaleresques...) sont là en filigrane l'auteure ne s'y limite pas et s'en affranchit.
En incorporant à un univers médiéval, déjà découvert dans d'autres ouvrages du genre, des créatures nées sous sa plume (les Sauryls entre autres) et un récit original ayant pour base la recherche de soi, elle repousse les frontières de ce monde. 

Il peut paraître audacieux de se lancer dans pareil ouvrage quand l'univers du merveilleux a déjà été ponctué de moults écrits tous plus riches les uns que les autres. Cependant l'auteur signe avec brio une saga originale qui ravira les passionnés du genre.
L'auteure "a découvert la littérature avec les Chevaliers de la Table Ronde. L'Histoire qu'elle enseigne est le point  de départ à la création de mondes fantastiques qui s'affranchissent toutefois des codes  classiques de la fantasy : pas de princesse, pas  de preux chevalier mais des êtres ambigus  martelés par des quêtes qui ne les laissent pas intacts."
Le lecteur lui non plus ne sortira pas indemne de sa lecture mais enrichi d'un monde fabuleux qui nourrira longtemps ses rêveries nocturnes.

Lady Fae

2 commentaires:

  1. Merci, Lady Fae, j'ai relu attentivement votre chronique. Toute à l'heure j'étais envahie par des petits êtres merveilleux mais très prenants. Ragghé est effectivement une femme forte et ses filles lui succèderont avec autant d'énergie et de générosité. Actuellement je termine la rédaction d'un roman dans un autre univers (avec beaucoup de vapeur) et je réfléchis à un antépisode pour le Marais des Sauryls. Je vous tiendrai au courant. Encore merci et Amitiés. Danielle Gourbeault Petrus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui le merveilleux n'est pas que dans les livres ! J'ai à la maison un petit lutin très prenant mais ô combien adorable !
      Ravie que la chronique vous plaise. Nous restons en contact sans soucis pour de futures chroniques de vos ouvrages, ça sera avec plaisir Danielle !
      A bientôt
      Lady Fae

      Supprimer