Recent Posts

dimanche 18 septembre 2016

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, partie I

© Cédric Jager / Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg
Jour 1 : Vendredi 16 Septembre

Ca y est la 9ème édition du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg est lancée ! Nous avons pu assister, après quelques négociations, à la cérémonie d’ouverture.
Devant une salle comble de passionnés de cinéma fantastique, quelques comédiens ont improvisé ici des pas de danse, là du jonglage …
Daniel Cohen, directeur artistique du festival, a souligné le travail que représente une telle organisation, mentionné les invités prestigieux tels que Dario Argento, William Lustig, Veronica Franz, Brontis Jodoorowsky… et bien d’autres encore.
Il a évoqué les évènements spécifiques qui ne manqueront pas de déplacer les foules : l’apéro Zombie, la projection des" Dents de la mer" aux bains municipaux, la protection de "Jurassic Park" sur le parvis de la cathédrale….
Il a parlé des rencontres telles que les Master Class.

Décidément, cette 9ème édition du Festival promet de belles surprises …
En attendant, place au film qui ouvre le bal, heu, non le film d’ouverture du festival "Swiss Army Man", avec Daniel Radcliffe et réalisé par Daniel Scheinert et Daniel Kwan… Les Daniels sont à l’honneur ce soir !

Jour 2 : Samedi 17 Septembre

La Grüselnàcht, Samedi Minuit.


Les places ont été vendues très rapidement et on comprend pourquoi…
Cette nuit, le musée Alsacien de Strasbourg a proposé son côté sombre et obscur aux visiteurs en mal de frissons.

Si vous ne partez pas en courant au contact de personnages ensanglantés, martinet à la main, qui vous hurlent dessus, c'est que vous êtes prêts à pénétrer dans l’antre du musée que vous connaissez si bien. Là où vos souvenirs d’enfance Alsacienne sont censés ressurgir et vous mettre le baume au coeur…
Oubliez cela très vite car en entrant dans la cour du musée vous frissonnez déjà.
Vous déambulez dans le noir, vous arrêtez dans chaque pièce et écoutez, de toute façon vous n’avez pas le choix , on vous surveille… Des histoires sont contées, mises en scène : chasse aux sorcières, esprits malins, homme de feu… vous donnent froid dans le dos.
Le talent des comédiens est à souligner.

Vous avancez vite d’une pièce à l’autre parce qu’on vous dit de vous dépêcher, vous obtempérez, toujours dans le noir… une main vous agrippe, un sursaut et vite vous suivez le groupe.
Vous voilà dans les caves du musée, là vous avez froid, vous vous attendez à une histoire encore plus terrible, mais non ! Vous ne comprenez pas trop, vous êtes peut- être même déçu…
Qu’à cela ne tienne, vous n’avez plus le temps d’y penser, vous passez devant une pendaison... Ouch, il faut avoir le coeur bien accroché là !

Pour finir, la visite cauchemardesque, vous frissonnez devant un court métrage "E Elsassisches Axt-Massaker", réalisé par Hervé Freiberger.


Poteline

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire