Recent Posts

vendredi 10 novembre 2017

Salyut 7, de Klim Shipenko


Le président des Utopiales et (accessoirement !) astrophysicien, Roland Lehoucq, n’a pas cherché à dissimuler pas son énorme coup de cœur pour ce film à l’occasion du festival. Avant même d’en faire longuement l’éloge préalablement à la projection dans le cadre de la compétition internationale de longs métrages, il partageait son enthousiasme lors de la conférence de presse, le qualifiant de « Gravity, en mieux ! ». Il semblerait que jury et public aient partagé cet engouement, car ils ont choisi d’accorder leurs votes à ce drame spatial historique russe.

En assistant à la projection, ce n’est toutefois pas « Gravity » qui m’est revenu à l’esprit, mais plutôt « Apollo 13 », tant en raison du synopsis que du traitement de l’histoire. Le scénario de Salyut 7 part une série d’évènements survenus dans les années 80. La station spatiale Salyut 7, vaisseau de remplacement, a été lancée en tant que vaisseau de réserve en raison du retard du programme Mir. Elle a subi en orbite de nombreux soucis techniques. 


En 1985, Salyut 7, alors en orbite basse, cesse brutalement de répondre aux commandes du centre de contrôle, qui craint alors qu’elle ne chute sur Terre, ce qui constituerait une catastrophe tant sur un plan humain que politique. Cette dimension politique est d’ailleurs réellement prise en compte et très développée au cours du film. Il est d’ailleurs intéressant de voir, pour une fois, l’histoire de la conquête spatiale abordée d’un point de vue autre qu’américain ! 


Afin d’éviter le désastre, une équipe de deux astronautes est envoyée à la rescousse pour une mission aujourd’hui encore qualifiée de plus grand challenge technique dans l’histoire de l’exploration spatiale. 



Le film reprend, avec beaucoup de justesse, cette épopée extraordinaire, sans masquer une -légitime- fierté patriotique.

Dès le début de la projection, notre intérêt est capté par une séquence intense, riche en images et en suspense, qui nous plonge directement dans l’ambiance du film, qui maintiendra un rythme soutenu et une tension dramatique permanente. 


Salyut 7 est constitué d’une succession haletante d'actions. Il n’a rien à envier aux blockbusters américains, d’autant qu’il en évite certains écueils récurrents. Intelligent, non dénué de touches d’humour justement dosées, le film ne s’attarde pas inutilement sur des scènes de romance, de sexe ou de pathos, même si  l’intrigue intègre les ressentis et émotions, parfois violents, des familles des astronautes, particulièrement leurs épouses. Ce choix permet au spectateur de rester concentré sur l’action.


Salyut 7 est une œuvre de grande qualité, à l’esthétique irréprochable et techniquement excellent. L’interprétation des acteurs, fine et juste, sublime le film. 


Bref, un très grand film qui, pour paraphraser Roland Lehoucq, est sans conteste un « Gravity, en mieux ! » Il sera disponible en DVD et Blu-Ray à compter du 03 Janvier 2018, vous pouvez vous le procurer en suivant ce lien.


Athina

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire