Recent Posts

mercredi 14 novembre 2018

Les Animaux Fantastiques - Les Crimes de Grindelwald


1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s'évade comme il l'avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l'origine d'attaque d'humains normaux par des sorciers et seul celui qu'il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l'arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L'aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

L'Etrange Librarium a eu le plaisir de découvrir en avant-première Les Crimes de Grindelwald, réalisé par David Yates, au CGR Carcassonne lors d'une soirée spéciale Animaux Fantastiques aucours de laquelle nous avons également revu le premier volet de la saga (chronique disponible ici).
Nous remercions notre partenaire CGR Carcassonne, ainsi que Cinespace Évènements et Ciné-Média présents lors de cette soirée magique !

Le premier opus offrait au public un fabuleux bestiaire de créatures fantastiques protégées par Norbert Dragonneau, magizoologiste. Ce volet se voulait esthétique, poétique, drôle et émouvant.

Au côté de Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne), de Tina et Quennie Goldstein (Katherine Waterston et Alison Sudol) accompagnés du non-maj Jacob Kowlaski (Dan Fogler) nous voilà en partance pour Paris !
Les Crimes de Grindelwald nous plonge dans les heures les plus sombres de l'univers créé par J.K Rowling. Défini par l'hebdomadaire Télérama comme "chatoyant" il entraîne pourtant son spectateur à la poursuite de Gellert Grindelwald (interprêté par Johnny Depp) dans les recoins les plus sinistres du monde des sorciers. Oscillant entre plongée dans l'obscurantisme et montée du facisme le film fait prendre à la saga un tout nouveau tournant.
La guerre se profile entre le monde des Moldus et celui des Sorciers. Nos héros vont devoir choisir leur camp face à un Grindelwald bien déterminé à rallier ses semblables à sa cause "occuper la place qui leur revient de droit".

Les Crimes de Grindelwald s'affranchit du côté très manichéen que l'on pouvait reprocher au premier opus et devient plus propice à la réflexion. Sans perdre de son esthétique ni de sa magie le film gagne en intensité en développant l'intrigue qui s'esquissait dans le premier volet.
Si on retrouve le Botruc et le Niffleur (accompagné de ses bébés !) de nouvelles créatures font leur apparition pour notre plus grand plaisir : la très attendue Maledictus répondant au nom de Nagini, le ZouWu (photo ci-dessous) ou d'inquiétants Matagot.


Conservant poésie, humour, amour et action sur fond d'ésotérisme Les Crimes de Grindelwald est sans conteste une réussite ! S'il répond aux questions que l'on pouvait se poser à la fin du premier il entretient le mystère en soulevant de nouvelles interrogations ! De quoi voir fleurir bons nombres de théories chez les Potterheads !
Les Crimes de Grindelwald est dès aujourd'hui en salle au CGR Carcassonne qui le propose en 2D et en 3D mais également en version originale.

Lady Fae


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire