Recent Posts

mercredi 14 août 2019

Simetierre, de Kevin Kölsh et Denis Widmyer


Le docteur Louis Creed (Jason Clarke), sa femme Rachel (Amy Seimetz) et leurs deux jeunes enfants quittent Boston pour s'installer dans une région rurale du Maine. Près de sa maison, le docteur découvre un mystérieux cimetière caché au fond des bois. Peu après, une tragédie s’abat sur lui. Creed sollicite alors l'aide d'un étrange voisin, Jud Crandall (John Lithgow). Sans le savoir, il vient de déclencher une série d’événements tragiques qui vont donner naissance à de redoutables forces maléfiques.


Simetierre (Pet Semetary en Anglais) est la nouvelle adaptation du roman éponyme de Stephen King, déjà adaptée en 1990 par Mary Lambert. Cette dernière avait donné une suite pas très convainquante à l'histoire originale, en 1992,  avec Simetierre 2.

Et c'est ici les réalisateurs Kevin Kölsh et Denis Widmyer qui dépoussière cette nouvelle version avec un relatif succès. Portée par quelques acteurs connus tels que Jason Clarke (interprétant Louis Creed, le père de famille), Amy Seimetz (Rachel Creed son épouse) et John Lithgow (le voisin étrange des Creed), l'histoire reprends les bases du roman en l'adaptant à la période actuelle.


Disons le tout de suite, la nouvelle version de Simetierre n'est pas la meilleure adaptation d'un roman de King, mais le film remplit son contrat honorablement. La réalisation est vraiment maîtrisée et les acteurs jouent bien leurs personnages même si on peine à s'attacher à eux, ce qui est un peu dommage.


On y retrouve pourtant toutes les recettes d'un roman de Stephen King : la famille citadine qui emménage dans la campagne profonde Américaine, au bord d'une route où passent des camions à vive allure, le voisin solitaire et un peu mystérieux, le vieux cimetierre d'animaux de compagnie se trouvant sur des terres sacrées Indiennes, les visions de morts qui viennent hanter (ou avertir) les vivants, l'isolement... et surtout la nature humaine et les actes discutables qui font basculer le récit dans l'horreur par effet domino. 


Au niveau de la narration, à partir du moment où le récit bascule dans l'horreur, on perçoit très vite où tout cela va finir. On se laisse alors porter par des Jumpscares plus ou moins efficaces qui font monter la tension, mais sans grande surprise tant tout celà semble cousu de fil blanc. La fin du récit, quant à elle, assez fidèle à la version de 1990 et bien qu'un peu rapide, elle à le mérite de se conclure sur une note plutôt originale. En soit, le film ressemble beaucoup aux autres adaptations cinématographiques précédentes des romans de l’auteur. Il s’en dégage un parfum peut-être assumé ou nostalgique de mini-séries ou téléfilms des années 90. Je préfère y voir un clin d’œil des réalisateurs a l’ambiance “kingiesque” de ces anciennes adaptations.  


En conclusion , Simetierre est un bon film d'horreur "Popcorn" qui a le mérite d'aller puiser dans une essence de l'horreur très imprégnée des années 90. Le film est une honorable version revisitée du roman de King. En substance : un  moment cinématographique agréable qui saura à la fois vous faire frémir et vous faire sourire.

Lord Kavern

Disponible en DVD, Blu-Ray et 4K UHD


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire