Recent Posts

dimanche 2 mars 2014

Déracinés Tome 1 - Ennemis


De Gelweo (Dessin et scénario) et Gildas Jaffrennou (Scénario)

"Une terrible bataille s'achève. Un cargo d'éco-contrebande, le Racine, dérive au milieu des débris, réduit à l'état d'épave. A son bord, deux êtres que rien ne destinaient à se rencontrer. Yël la terrienne est Intersexuée. Fuyant les regards posés sur sa condition, elle a rejoint il y a peu les Insurgés en lutte contre la dictature de L'Ordre. Mécano à bord du Racine, Yël n'a échappé à une mort horrible que grâce à l'aide d'un pilote Solarien, Gahalan. Cet homme de l'espace est né dans la ceinture d'astéroïdes. Son peuple a beaucoup souffert de la guerre civile entre l'Ordre et les Insurgés. L'épreuve qui les attend est celle de la survie : Trouver de l'eau, de l'air, mais aussi trouver un terrain d'entente entre deux cultures que tout oppose."

A travers les épreuves, ils vont se découvrir, s'affronter parfois, se comprendre...
…si Yël parvient à préserver son secret...

Le premier roman graphique de Gelweo et Gildas Jaffrenou vient de sortir aux éditions Y.I.L, l'occasion pour nous de les rencontrer lors de sa sortie, au Festival de Chalonnes sur Loire et de le chroniquer.

C'est un récit de Science Fiction, dépeignant, sur fond de guerre entre les Terriens et les Solariens, la rencontre improbable de deux ennemis, et leur nécessité de devoir s'entendre, alors que leurs deux vaisseaux sont gravement endommagés, pour survivre dans le vide spatial. Ce récit prend la forme d'un huis clos, où les protagonistes, se trouvent obligés de chercher un moyen de survivre, juste munis de leurs combinaisons pressurisées, au travers des sas d'une épave éventrée.

Yël, le personnage principal a la particularité d'être intersexuée et tente de cacher sa nature pour ne pas être rejetée par les autres : ce qui semble peine perdue, tant son attitude fuyante amène les autres à agir de la sorte. Le récit nous emporte entre moment de survie et de conflit des protagonistes, dans les introspections et les doutes de Yël. Celle ci semble cacher bien plus que sa nature d'intersexuée...

En ce qui concerne le scénario, il fait la part belle aux relations entre les personnages et à leurs doutes. On regrette juste de ne pas en découvrir plus sur l'univers dépeint, par des mises en scènes secondaires. Il faut des contrastes en toute chose, et il manque par moment l'effervescence du conflit qui se poursuit, à opposer aux scènes d'isolement et de survie des deux personnages piégés dans le vide spatial. On ne peut qu'espérer que le second tome répondra à ce manque en donnant la part belle à l'univers, maintenant que les personnages et la situation sont posés.


Pour ce qui est du graphisme, Gelweo a illustré ce récit au crayon et à l'Aquarelle. Cela donne un aspect coloré évanescent et naïf au récit, et parfois, cela colle relativement bien aux scènes de huis clos et aux moments d'introspection de Yël. Cependant, je n'ai pas assez ressenti, dans les scènes extérieures, au travers de ce langage graphique, l'impression de vide spatial. Ainsi, les vaisseaux, les méchas et les débris qui y dérivent, trouveraient, dans ce type de graphisme, plus leur place dans un environnement sous-marin que stellaire. Je suis personnellement plus fan, de ce style graphique et de cette technique, dans un récit plus léger, humoristique ou adressé aux plus jeunes, tel que "la Vache de l'espace" du même auteur, plutôt que dans un récit de SF.

Ce roman graphique plaira aux amateurs de science-fiction, aimant les huis clos à la Gravity et les relations entre personnages que tout oppose. On attend vivement le second tome pour en découvrir plus.  

Lord Kavern

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire