Recent Posts

mercredi 27 août 2014

Hypernova, d'Emmanuel Taffarelli



"Au XXVème siècle de notre ère...
La Terre, La lune et Mars forment les trois piliers d'une civilisation technologiquement avancée et à l'économie florissante. L'Homme pourrait être tenté de se sentir tout-puissant et éternel. Et si tout cela était appelé à disparaître dans le fond de l'espace, cet océan noir et infini ?"

Un récit mené tambour battant

Hypernova est le premier roman d'Emmanuel Taffarelli, un thriller d'anticipation sur fond de voyage spatial, d'intrigues politiques et de prise d'otage. Il a été publié aux éditions La Maison du Moulin.

Dans un futur où l'humanité s'est affranchie des limites de la terre pour conquérir son espace proche, les intrigues politiques, les conflits raciaux et économiques se sont justes déplacés avec la colonisation des autres planètes du système solaire. Le récit nous entraine, à la suite de plusieurs personnages (politiciens, militaires, mercenaires, terroristes...) dans un thriller technologique en huis clos.

Très rapidement, une fois la situation de ce XXVème siècle et le décors de l'intrigue posé, le récit prend un rythme soutenu. Au travers du point de vue de plusieurs personnages, l'histoire prend rapidement forme et l'intrigue se construit sous nos yeux, tout en gardant cette part de mystère qui vous pousse à lire la suite.

"Tu te barres sur Mars..."

Emmmanuel Taffarelli réussit le pari de mettre en place une bonne intrigue spatiale, démarrant comme une histoire d'espionnage puis virant à la prise d'otage haletante, qui fleure bon avec les classiques du genre. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Total Recall ou Alien du point de vue cinématographique. Mais la force du récit, je trouve dans ce genre de roman est d'arriver à rendre l'aspect "Futur", du point de vue de l'évocation des éléments technologique, de l'environnement dans lequel les personnages évoluent. Mais là encore, pari réussit de l'auteur.

"Dans l'espace, personne ne vous entendra crier..."

J'ai particulièrement apprécié le rythme du récit, soutenu à souhait, la psychologie des personnages qui s'étoffe au fur et à mesure et la qualité d'écriture. Il faut par contre prévenir que le récit est résolument "adulte". Certaines scènes sont particulièrement torrides, et donc à réserver à un public avertis, car ne vous en déplaise, dans l'espace, on ne crie pas que de terreur.

Lord Kavern

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire