Recent Posts

dimanche 25 janvier 2015

Les Derniers Guerriers du Silence de Yoann Berjaud


Le Chant Premier :

La Confédération des planètes est en paix. Et pourtant...

... Aux confins de l’espace, Sékhem, la jeune amiral de la flotte des six anneaux de Sbarao, braque les senseurs de son vaisseau de guerre sur un étrange artefact suspendu dans le vide.
Dans les splendeurs de Bella Syracusa, Adryan l’aristocrate éprouve les pouvoirs du séduisant Dieu Noir.
Des bas-fonds de Raya aux dunes d'Osgore, Sahel le Vitaguerrier s'éveille aux énergies de l'ancien monde...
Ces destins prêts à basculer deviendront-ils les gardiens ultimes du Chant Premier, à l’origine de toute vie ? Les Derniers Guerriers du Silence ?

Le Livre de la Création :

" Les héros sont presque tous morts, mais les hommes se battent encore."

Les mondes de la Confédération sont tombés. Les armées du Neo-Mashma s'imposent, Le Livre de la Création se déchire, lui qui seul contient l'univers et sa permanence. Une apocalypse implacable étendra bientôt son aile noire sur les survivants de la Confédération des Cent Planètes.
Cependant, dans l’ombre et le secret, les Derniers Guerriers du Silence poursuivent la lutte.
Une poignée de héros fragiles et farouches sont lancés dans une quête désespérée afin d’empêcher le monde de sombrer.
Les pages du Livre s'amenuisent, sa puissance faiblit et la trame du monde s'épuise.
Le Dieu Noir sera impitoyable avec les indécis et seule la vibration sacrée du Chant Premier a le pouvoir de sauver les âmes.
Il est temps d’écrire le Destin de l’Humanité, il est temps de clore le Livre de la Création.

Les derniers guerriers du silence est le premier cycle de romans publié de Yoann Berjaud, paru en 2012 et 2013 aux éditions Mnémos. Ce dyptique fait suite et référence à l'univers créé par Pierre Bordage dans sa trilogie homonyme : Les guerriers du silence (Editions Atalante), mais bien que se déroulant dans le même univers, le cycle de Yoann Berjaud peut se lire indépendamment de la série originelle.

Space opéra mystique

Le récit nous entraîne à la suite de plusieurs personnages, dans un futur lointain, où se mêlent technologie évoluée, religion et mysticisme. Nous sommes plongés, au travers de civilisations et de lieux rappelant par leur noms ceux de notre planète, dans une guerre éternelle, opposant les forces du bien et du mal.

C'est ce qu'on pourrait appeler une Fanfiction. Yoann Berjaud, jeune journaliste, grand amateur de science-fiction et féru de l'oeuvre de Bordage, a contacté ce dernier pour lui soumettre ce projet de suite. Adoubé dans sa démarche, il a pu mener à bien son récit tout en échangeant avec son maître à penser. 

On retrouve dans ce récit tous les éléments du space opéra classique (vaisseaux spaciaux, technologies avancées...) adjoints d'une très forte présence de mysticisme. 
Les héros sont pour la plupart soit des guerriers soit des mystiques, adeptes de certaines religions et philosophies et maîtres de techniques de combat ou de pouvoirs outrepassants les limites humaines.

Le roman nous emporte dans une série d'aventures, de rencontres, de fuites et de trahisons où les héros et leurs portentiels adversaires vont se réveler.
La trame du récit se tisse en même temps qu'en arrière plan se dévoilent les prémices de la terrible guerre à venir. 

De multiples sources d'inspiration

Si Pierre Bordage est sans conteste la source principale d'inspiration de Yoann Berjaud, le récit laisse à penser que d'autres oeuvres ont pu apporter leur empreinte à ce dyptique.
Ainsi pendant la lecture le côté épique du récit n'est pas sans rappeller "La Caste des méta-barons" de Alejandro Jodorowski (scénario) et Juan Gimenez (dessin), série de BD parue aux Humanoïdes Associés.

L'influence de certains films d'arts martiaux à tendances mystiques du cinéma Hongkongais ("Le Secret des poignants volants" par exemple) se fait également ressentir dans le côté haut en couleur des personnages et dans la mise en scène spectaculaire. Yoann Berjaud a tenu à livrer un récit rythmé afin de conserver une action soutenue d'un bout à l'autre du roman.

Yoann Berjaud signe là un récit ambitieux. Il est bien sûr difficile d'arriver à la suite de Pierre Bordage mais il ne trahit en rien l'oeuvre de son mentor, apportant sa touche d'originalité à l'univers déjà existant.

Lord Kavern

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire