Recent Posts

mercredi 22 avril 2015

La prophétie des éléments, T1 Gardiens, de James Tollum


Sur un monde que se partagent deux continents radicalement opposés et séparés par un immense abyme, le combat entre les Mages et les Sorciers va chambouler l'ordre établi depuis dix mille ans.
Sur les Terres d'Antyras - pays matriarcal - la magie n'existe pas. Les humains y vivent docilement sous l'égide du Grand Temple et de ses représentantes omniprésentes : les Mères. Ces dernières, responsables, entre autre, de l'éducation du peuple, se gardent bien d'évoquer les Terres d'Avalyn et la Magie. Pour les Antaryens, rien n'existe au-delà de l'abyme.
En revanche sur les Terres d'Avalyn la vie y est tout autre. Un patchwork de peuples aux moeurs et aux caractéristiques très diverses se partagent les terres : Mages, Sorciers, Elfes, Dragons, Gobelins, Finaï, Acarans, Nâgas... 
Sur les Terres d'Antyras vit Ethan, seize ans. Il coule des jours heureux, entouré de ses parents au sein d'Ythéria, petit village isolé à la périphérie du monde. Ses  principaux soucis résident essentiellement dans la tentative d'approcher la jeune et belle Mira et celle d'arriver chaque matin à l'heure pour la Parole : l'enseignement religieux promulgué par la Mère Armania.
Mais le destin en a décidé autrement, lorsque dix-huit ans plus tôt une  ancienne prophétie, protégée par un puissant sort, resurgit sur les Terres d'Avalyn. Commence alors une course effrénée entre les Mages et les Sorciers afin de retrouver afin de retrouver les Gardiens des éléments : seuls êtres capables d'empêcher la fin du monde. Un fabuleux voyage, plein de rebondissements, de joie, de rencontres mais également de souffrances, attend Ethan, Mira et leurs compagnons de voyage...

"La prophétie des éléments" est une saga de Fantasy écrite par James Tollum et publiée aux Editions du Net.
Avec "Gardiens", premier opus d'une saga qui s'avère prometteuse, James Tollum tisse savament sa toile. Le lecteur est comme pris au piège au côté de personnages crédibles et attachants. Nous sommes, dès les premières lignes, plongé dans une quête riche en rebondissements durant laquelle le voile se lève peu à peu sur les secrets des protagonnistes et de l'univers qui les entoure.
L'auteur nous offre à découvrir au fil de notre lecture, un voyage dans un monde qu'il a voulu riche et éclectique. Pour autant impossible de se retrouver noyer dans ce foisonnement de détails : l'écriture est fluide et rigoureuse. James Tollum ne s'égare pas dans les méandres de son univers, son ouvrage est donc bien loin d'être un pavé indigeste.
Outre une réelle maitrise des "ingrédients" présents dans les récits de Fantasy, l'écrivain donne une touche de réalisme à son oeuvre : on découvre une société matriarcale régit par une unique religion ayant la main mise sur son peuple. Les descriptions des coutumes, lieux de vie (maisons aux toits de chaume...) et tenues des habitants montrent un travail de recherche incontestable de la part de James Tollum. Il met un point d'honneur à redonner vie à des métiers disparus ou devenus rares : "On y trouvait le forgeron, la dentellière, l'herboriste, le tonnelier, le chiffonnier, le charron...".
L'auteur a, à mon sens, fait le choix d'inscrire la part fantastique de son récit dans un univers proche de la réalité favorisant ainsi l'immersion du lecteur au sein de cet univers.

La suite de cette épopée fantastique est à retrouver dans le second tome intitulé "La prêtresse lunaire".

Lady Fae


3 commentaires:

  1. Je note, je sens que nous pourrions être plusieurs à aimer à la maison !

    RépondreSupprimer
  2. Tres belle chronique. Cela donne envie de plonger dans l'histoire. Je prends note.

    RépondreSupprimer
  3. j'ai lu les deux premiers tomes et j'adoooooore. A lire sans hésitation.

    RépondreSupprimer