Recent Posts

vendredi 12 août 2016

Interview d'Alexandra Streel



L'Étrange Librarium : Bonjour, pouvez-vous vous présenter et parler de votre parcours, présenter votre saga "Anienda" à nos lecteurs ?

Alexandra Streel : Bonjour, je m’appelle Alexandra Streel.
J’ai fait des études de biologie et une agrégation. Aujourd’hui, je suis professeur et j’enseigne la bio et la chimie en secondaire supérieur depuis huit ans. J’ai commencé à écrire vers douze ans. C’étaient seulement des morceaux d’histoires, au début. Je n’ai vraiment entamé le projet "Anienda" que lorsque j’ai commencé mes études universitaires.
"Anienda" c’est l’histoire d’un monde que je voulais créer, assez proche du notre pour pouvoir s’y identifier facilement mais qui permettrait au lecteur de s’évader. Je pense que ce que je voulais c’est créer un monde pour "fuir" la réalité de celui-ci, pour pouvoir rêver. Dans un second temps, j’ai eu envie de faire un monde qui revenait aux "essentiels", à la nature. Parce que je pense qu’on s’en est trop éloigné et que la société d’aujourd’hui place ses priorités aux mauvais endroits. Une fois que la base du monde d’Anienda était là, je voulais relier ce monde avec le nôtre : ça me faisait davantage rêver, cette idée que, quelque part, au détour d’un buisson ou d’un rocher, on puisse en trouver l’entrée. Ensuite l’histoire en elle-même s’est installée et s’est mise en place.  Elwyn trouve l’entrée de ce monde au détour d’une balade dans la forêt. Il va y rencontrer des créatures fantastiques, devoir faire face à un chef qui veut à tout prix se débarrasser de lui et une légende qui lui fait penser qu’il n’est pas tout à fait étranger à ce nouveau monde.

E.L : Tout d'abord, qu'est-ce qui vous a amené à écrire ?

A.S : Le sentiment de frustration ou de déception que j’éprouvais lorsque je terminais un livre. Pas spécialement parce que le livre ne m’avait pas plu mais plutôt parce que l’histoire s’arrêtait et que je n’en avais pas envie. Du coup, j’ai eu envie de créer mon propre monde, ma propre histoire, de façon à ce qu’elle ne se termine jamais, en quelque sorte.
La fantasy était un genre évident pour moi : déjà, c’est mon genre de lecture préféré. Il permet de s’évader du monde réel. Et je pense qu’en créant un monde "à moi", c’est ce que je voulais faire : fuir la réalité du monde qui nous entoure. Ce genre me laissait donc autant de possibilités que j’en avais envie pour créer un "ailleurs" dans lequel le lecteur aurait envie de plonger et de demeurer. 

E.L : Quelles ont été vos sources d'inspiration pour écrire vos romans (en littérature, au cinéma) ? Qui sont vos maîtres et coups de cœur en littérature et dans le septième art ?

A.S : Je pense que la première vraie saga à m’avoir mené à l’écriture est celle d’Harry Potter avec laquelle, j’ai littéralement grandi. Je crois que c’est de là que mon sentiment de frustration, évoqué plus haut, est né. La saga étant en cours, je lisais un livre à sa sortie et puis j’attendais le suivant parfois près d’un an… Mais d’autres comme Narnia ou le Seigneur des Anneaux ont participé à construire mon envie d’élaborer un monde en entier et de ne pas juste raconter une histoire.

E.L : Comment s'est organisé le travail d'écriture ? Avant et après la publication ? Pendant l'écriture, le moment de la journée où vous écrivez le mieux ? Un rituel autour de l'écriture ?

A.S :,Je n’ai pas vraiment de rituel, l’écriture est plutôt une histoire de "temps" à trouver. En général, je réfléchis à la structure du récit avant de dormir, j’essaye de trouver les rebondissements, les énigmes qui pourraient intervenir, je note les idées qui me passent par la tête et puis quand j’ai le temps je reviens à l’écriture proprement dite. Ensuite, une fois que tout est écrit, je reviens sur le texte en relecture.

E.L : Autre chose à nous faire partager ? Vous avez carte blanche ! (lien vers votre site, page facebook, remerciements, accueil de votre ouvrage par les lecteurs, futurs projets...)

A.S : Je remercie Dame Pétronille pour ses chroniques et L’Etrange Librarium pour le temps que vous m’avez consacré et pour avoir partagé cette aventure avec Elwyn et les autres.
Et j’invite tous ceux qui veulent découvrir "Anienda" à aller visiter La Page Facebook
Merci beaucoup.

Propos recueillis par Dame Pétronille

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire