Recent Posts

dimanche 7 mai 2017

Interview d'Alexis Loizon



L'Etrange Librarium : Bonjour Alexis Loizon et merci d'avoir accepté de nous accorder cette interview pour L'Etrange Librarium. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous parler de votre parcours artistique ?

Alexis Loizon : Bonjour, je m’appelle Alexis Loizon, je suis un comédien français. Je viens du Sud de la France où j’ai grandi, j’y ai passé mon bac littéraire, et je vis à Paris depuis une dizaine d’années. J’ai étudié ici les arts dramatiques, aux Cours Florent, et c’est dans cette école que j’ai découvert la comédie musicale, grâce à Michel Durand, le directeur de la section "Florent comédie musicale".  J’y ai appris la danse, l’art de la comédie musicale type Broadway, et c’est avec Pierre-Yves Duschènes, le directeur de L’AICOM, que j’ai pris des cours de chant. Tout de suite après la fin de ma formation, j’ai eu la chance d'enchaîner plusieurs contrats de comédie musicale en parallèle de ma carrière d’acteur ciné/télé. 

EL. : Alexis, on peut actuellement vous voir au cinéma dans le rôle de Stanley, un homme de main de Gaston dans La Belle et la Bête. Comment en êtes-vous arrivé à rejoindre la "Team Gaston". Qu'est ce qui vous a donné envie de vous joindre à "l'histoire éternelle" ?

A.L : La Team Gaston est venue toute seule à moi; Elle a été créée lors de l’exploitation de la comédie musicale La Belle et la Bête au théâtre Mogador, dans laquelle je jouais le rôle de Gaston, et avec Dan Menasche qui jouait Lumière, nous avons trouvait drôle de créer deux "teams" différentes. Ce Disney a toujours été mon préféré et je crevais d’envie de jouer Gaston sur scène. La vie a fait qu’un jour le réalisateur Bill Condon, quu était dans la salle, à Paris, a vu le spectacle, a visiblement aimé mon interpretation, et m’a proposé un rôle dans le film. Pour rendre hommage à mon travail, il a tenu à ce que je reste dans la Team Gaston aux cotés de Luke Evans et Josh Gad (Gaston et LeFou). Et je lui en suis redevable. J’ai fait tout ce dont je rêvais autour de La Belle et la Bête de Disney.

E.L : Durant le tournage de la Belle et la Bête qu'est ce qui vous a particulièrement plu ? (ambiance, travail avec les autres acteurs...). Un scène en particulier que vous avez aimé tourner ?

A.L : Ce qui m’a plu c’est de regarder et d’analyser comment travaillaient ces grands acteurs, ces célébrités. La Belle et La Bête est une comédie musicale, c’est un art qui demande une grande discipline, beaucoup de technique, et de travail. J’ai été donc très agréablement surpris par l’humilité de ces grandes stars et par leur professionnalisme.
Ma partie préférée à tourner à été la scène de la taverne. Déjà dans la comédie musicale c’était mon passage préféré, mais là c’était formidable de créer cette ambiance, et de danser avec Josh et Luke.

Alexis Loizon à gauche
E.L : Les costumes sont somptueux et je pense en particulier à la tenue dont vous affuble Madame de Garderobe ! Pouvez-vous nous en dire plus sur la préparation du personnage de Stanley (maquillage, costumes, dialogues/chansons...) et sur son caractère de "bad boy" qui se révèle plus sensible qu'on n'aurait pu l'imaginer ?

A.L : Dès les premiers essayages il a été convenu que Stanley devait être le plus "dandy" des trois, de Tom, Dick et Stanley. D’où la coiffure, et les petits détails de costume. C’est celui qui veut le plus ressembler à Gaston, c’est normal, c’est le plus jeune. Le film répartit, a peu près de la même manière que le dessin animé, les chansons, scènes et répliques. Dès la première lecture du scénario je n’étais donc pas surpris de ce qui avait été prévu pour notre trio. Sauf un petit clin d’oeil à la fin. La préparation la plus ludique a été pour nous trois les cours d’équitation. En tant qu’hommes de main de Gaston, il était nécessaire qu’on soit à cheval. Ca a été les meilleurs moments des répétitions pour moi.

E.L : A l'écran la magie opère pour le public. En effet les décors sont absolument sublimes, les costumes magnifiques, la mise en scène soignée.... Qu'en est-il quand, comme vous, on passe de l'autre côté du miroir ?

A.L : Ca reste tout aussi magique. C’est la force de Disney j’imagine. Dès que vous arrivez au maquillage et en loge, vous enfilez votre costume, on vous coiffe, et là vous êtes déjà dans le film. Même si les autres comédiens patientent sur leur iPad ou leur téléphone, ca n’enlève rien. La force de ce film, c’est que beaucoup de décors sont réels, je n'ai quasiment pas tourné sur fond vert. Le château, la taverne, le village, tout a été construit pour l’occasion. Du coup tout était féérique. C’est très fidèle à ce que vous voyez à l’écran. 

E.L : Nos lecteurs sont férus de science-fiction et de fantastique. Et vous quels sont vos coups de coeurs cinématographiques et littéraires (en science-fiction, fantastique, fantasy) ?

A.L :  Je suis un grand fan de science-fiction, c’est mon genre préféré. J’ai énormément de coups de coeurs. Surtout ceux qui m’ont marqué étant très jeune, et qui m’ont fait aimer le cinéma, comme la trilogie Indiana Jones, Starwars, Ghostbusters, Retour vers le futur, Gremlins, Robocop… Plus tard la trilogie du Seigneur des Anneaux m’a également marqué de façon spécifique. j’ai aussi une fascination pour les films de super héros, tous les Marvels, et puis je lis et relis depuis des années la bande-dessinée "Le Prince de la Nuit" de Swolfs. C’est un bijou que je recommande à tous.

E.L : Quels sont vos prochains projets ? (tous genres confondus)

A.L : Il y a beaucoup de projets, mais le seul qui soit officiel jusqu’ici, ce sera Grease à la rentrée 2017, dans lequel je jouerai le rôle de Danny Zucko, interprété par John Travolta dans le film de 1978. Et ça c’est un autre rêve qui se réalise.

E.L : Autre chose que vous souhaitez partager (votre site, remerciement, anecdote de tournage...) vous avez carte blanche !

A.L : Je remercie toujours mes parents qui ont été d’un soutien sans faille, depuis le début. C’est important. Mes professeurs de théâtre, de comédie musicale, de chant. Ils se reconnaitront. Ils font partie de ma vie, de ma carrière. Et également Bill Condon, réalisateur de La Belle et la Bête. Bill est un artiste à part entière, passionné, et loyal. Il a été d’une simplicité sur le tournage qui m’a beaucoup aidé à me mettre à l’aise et à sentir une légitimité à me retrouver sur un tel plateau. Je ne le remercierai jamais assez pour m’avoir donné une chance.

E.L : Alexis, nous vous remercions pour le temps que vous nous avez consacré. Bonne continuation et au plaisir de suivre votre actualité artistique !

A.L :  Merci à vous, et surtout merci de votre interêt.

Propos recueillis par Lady Fae

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire