Recent Posts

dimanche 5 mars 2017

Split, de M.Night Shyamalan


Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

En salle depuis le 22 Février nous avons pu voir Split au Cap'Cinéma de Carcassonne. M.Night Shyamalan signe là son douzième film en temps que réalisateur. Oscillant entre thriller horrifique et fantastique, Split surprend.

Derrière un scénario relativement simple (l'enlèvement de trois jeunes filles par un individu perturbé) le film plonge ses spectateurs dans un huis-clos angoissant.
L'enlèvement des trois adolescentes en lui même se déroule sur les toutes premières minutes du film laissant à penser que nous allons passer les 1h54 restantes dans une cave avec un type pas très net ! Il n'en est rien !
Alternant entre immersion dans l'antre et la folie de Kevin et retour au monde normal via les consultations chez le Dr Fletcher, M.Night Shyamalan entretient habilement le suspens.
Le spectateur se voit offrir ainsi quelques bouffées d'oxygène avant de replonger aux côtés des victimes séquestrées dans un lieu sordide où la promesse d'une échapattoire se résume à une fenêtre dessinée sur un mur !
Ces moments de répits lors des visites à la psychiatre permettent de présenter le personnage complexe qu'incarne avec génie James McAvoy. Ce ne sont pas moins de 23 personnalités qui cohabitent dans l'esprit torturé et le corps du ravisseur. Et une 24ème apparaît durant le long-métrage.
Si le choix a été fait de ne développer qu'une demie-douzaine des ces personnalités à l'écran, le jeu de James McAvoy n'en est pas moins bluffant. Il n'a aucune peine à passer de l'un à l'autre des ses hôtes dans un même plan séquence : de la rigide Patricia à l'angoissé Dennis en passant par Hedwig, 9 ans et qui a "des chaussettes rouges", l'acteur signe une très belle performance tant d'un point de vu physique que dans l'aspect psychologique des différentes individualités qui se partagent un seul et même corps.


Les acteurs secondaires ne sont pas en reste et font face avec brio à la prouesse de l'acteur principal. La psychiatre inteprêtée par Betty Buckley, et Anya Taylor-Joy jouant Casey Cook rivalisent de talent : l'une pour découvrir le secret de Kévin, l'autre pour survivre à la Bête ! 
Un casting fort convaincant dans lequel s'invite comme à son habitude le réalisateur mais aussi un invité surprise dans une scène post-générique pour un twist final qui nous questionne encore*.

Si le film s'appuie sur la performance d'acteur de James McAvoy, l'esthétique du film n'en demeure pas moins de qualité. M.Night Shyamalan a le souci du détail et du travail bien fait. Chacun de ses films est attendu avec l'impatience inhérente à tout chef-d'oeuvre.
La musique du compositeur West Dylan Thordson, se veut discrète mais efficace, accompagnant à la perfection l'ambiance angoissante et pesante de ce thriller.

M.Night Shyamalan avait habitué son public à des revirements de situations dans les toutes dernières secondes de ces productions : nous avons donc attentivement scruté les moindres indices tout au long du film, y allant de nos hypothèses les plus folles. Cependant Split fait figure d'exception en livrant une explication logique au postulat de départ.
Pour autant le réalisateur offre aux spectateurs un long-métrage fort réussi, haletant et admirablement porté par des acteurs talentueux et une mise en scène soignée.

Lady Fae et Lord Kavern

*nous vous en parlerons après avoir revisionné une partie de l'oeuvre de Shyamalan.

5 commentaires:

  1. Voila mon avis sur le film, thème de base intéressant, jeu de l'acteur James Mc avoy convainquant. ( j aurais bien aimer avoir l apparitions de plus de personalités de Kevin)
    Les points un peu plus "négatifs"
    Manque d actions par endroits du film, a d autres les scènes sont trop rapides bref je suis arrivé a la fin du film avec la question de " c est deja la fin? ".
    Alors soit c est une premiere partis d une serie de films concernant une histoire
    Soit c est une ébauche film incomplête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 23 personnalités à développer aurait sans doute demander un travail encore plus colossal de la part de McAvoy et sans doute aussi plus de temps pour toutes les expposer donc un film plus long (mais cela aurait répondu à votre "c'est déjà la fin ?") !!!

      Split mérite tout de même qu'on se pose la question des liens entre les films de Shyamalan et nous allons d'ailleurs nous repasser une partie de son oeuvre pour voir si les hypothèses que nous avons en tête s'avère être exacte ou si elles ne sont que le fruit de notre imagination.

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Merci pour cet article et cette excellente critique de Split.
    Je ne vais pas donner mon avis sur le film, car je suis tout à fait d'accord avec vous, et je reprendrai donc vos termes ��
    Je vais juste dire que j'ai trouvé ce film excellent, ainsi que tous les acteurs. Un bravo particulier à James McAvoy qui nous délivre une prestation exceptionnelle et nous montre tout son talent d'acteur.

    Par contre, je peux vous confirmer vos hypothèses (car je crois savoir à quoi vous pensez ��), car j'ai assisté à l'avant-première qui a eu lieu le 9 janvier 2017 à Paris à l'UGC des Halles, en présence de M. Night Shyamalan, de James McAvoy et d'Anya Taylor-Joy. Après la projection, il y a eu bien entendu des questions-réponses. Et bien sûr, le sujet de "l'invité-surprise" post-générique a été posée : c'était bien dans ses intentions de faire une relation entre Split et... "une partie de son oeuvre" (je reprends vos termes pour ne pas trop spoiler ��). Il a dit vouloir faire une suite de Split et de "cette partie de son oeuvre". D'ailleurs, il l'a déjà également dit dans plusieurs interviews depuis la sortie de Split.
    Et depuis, il a lui-même écrit sur son compte Twitter qu'il est déjà en train d'écrire cette suite ����

    J'espère ne pas avoir dévoilé trop d'informations pour les personnes qui n'auraient pas encore vu Split... Si c'est le cas, désolée... ��

    Encore merci pour votre article.

    Et pour les personnes qui hésitent à aller le voir : n'hésitez plus ! Allez-y ! ��

    RépondreSupprimer
  3. Selon moi, la principale qualité de ce film est l'économie de moyens de la part de Shyamalan et McAvoy pour représenter ou incarner 5 ou 6 personnages sans nous perdre un seul instant. Mais cette "psychose" ne m'a pas fait flipper. J'attends de voir la version DiCaprio en 2019, qui aborde l'histoire réelle dont est inspiré "split".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. McAvoy ne représente pas différents personnages mais différentes personnalités (nuance de taille !) dans un seul corps !!! Cela dit là où je te rejoins c'est que d'ordinaire Shyamalan nous perd, nous égare, nous laisse croire avant de faire volte face en nous laissant sur le c**... et là rien, une chute basique ! J'avoue qu'en plus durant tout le film je cherchais des indices annonçant un retournement de situation surprenant !!!!
      Mais ton commentaires attise ma curiosité au sujet de The Crowded Room du coup ! J'irais sans doute le voir, Dicaprio s'offre vraiment une très belle carrière !

      Supprimer