Recent Posts

lundi 20 mars 2017

Syberia, de Benoît Sokal



En 2002 sortait le premier opus de Syberia, un jeu d'aventure signé Benoît Sokal, développé et édité chez Microids.
L'avocate New-Yorkaise Kate Walker est chargée de négocier le rachat d'une antique fabrique de jouets de luxe et d'automates. Malheureusement, il semble que les accords de vente ne puissent pas se conclure aussi facilement... Des complications apparaissent et commence alors pour l'héroïne un long périple qui la ménera jusqu'aux confins des terres de la Sibérie, à travers des mondes fantastiques, des villes étonnantes et des personnages pleins de mystère....

Sa suite vit le jour en 2004... Après avoir traversé l'Europe d'Est en Ouest à la recherche de celui que l'on présumait mort, Kate Walker retrouve enfin Hans Voralberg et lui fait signer les papiers de rachat de la fabrique d'automates.
Mission accomplie ? C'est ce que tous croyaient. Tous sauf Kate Walker. La jeune avocate, toujours aussi déterminée, décide de plonger dans l'aventure qui se présente à elle. A la découverte d'un univers oublié abritant les derniers mammouths de la terre, Kate et Hans poursuivent leur voyage au travers d'environnements hostiles guidés par le désir obstiné de mener à bien cette quête. Au loin, se dresse la mythique Syberia...

La sortie du troisième volet des aventures de Kate Walker étant annoncée pour le 20 avril 2017, dans un mois tout juste, Lady Fae de L'Etrange Librarium revient sur ces jeux qui l'ont occupée durant de longues heures.


L'époque dont je vais vous parler ne date pas de celle des mammouths mais tout de même.... je n'avais pour ainsi dire pas encore d'ordinateur et je jouais à l'occasion chez des amis. J'ai ainsi découvert des jeux comme Myst ou Riven. Des énigmes à résoudre dans des univers qui tenaient sur 5 Cd-Rom... Le tout en "point & click" (pointer et cliquer)... On prenait le temps de se promener dans les décors, oubliant parfois la quête elle-même.
Les années ont passé et je suis tombée sur le premier Syberia, dont les traits de l'héroïne me rappellait celle d'une bande-dessinée de mes parents "Le Vieil Homme qui n'écrivait plus". C'est bien plus tard que j'ai réalisé que Syberia était, tout comme cette bande-dessinée, né sous le crayon de Benoît Sokal (que nous connaissons également pour Inspecteur Canardo).

L'univers dépeint par Sokal dans Syberia est extrémement soigné. Les décors du jeu foisonnent de détails. Architecture dans un style art nouveau, nature aux étendues glaciales recouvertes de neige, bâtiments délabrés d'une ancienne station thermale : on prend un plaisir non dissimulé à s'égarer dans les différents lieux que nous traversons au côté de Kate Walker à la recherche d'indices permettant d'avancer dans notre quête. Le monde fantastique qui s'ouvre à nous est magnifique mais également extrèmement crédible : le travail de recherche de Benoît Sokal permet d'inscrire une quête qui dépasse l'entendement et défie l'imagination dans un décor si réaliste qu'il n'y a qu'un pas à franchir pour qu'il devienne réel.



Syberia est de ces jeux qui mettent l'accent sur un scénario abouti où le temps passé importe peu tant l'ambiance est prenante. Outre une qualité graphique incontestable, l'ambiance sonore est elle aussi réussie : musiques aditionnelles et bruitages s'intègrent parfaitement au jeu, ils se veulent discrets tout en collant parfaitement à l'univers.

Bien loin des jeux explosifs où il faut aller vite, tuer ou être tué, Syberia se savoure lentement. Un univers feutré dont Benoït Sokal dit lui même que "c'est un jeu ovni en 2017" et "[qu']il n'a rien à voir avec les blockbusters du moment, les jeux de guerre et d'action à la Call of Duty [...]" Son "seul souci, c'est de raconter une histoire. Une belle histoire qui permet de s'immerger dans un monde fantastique, de laisser vagabonder son esprit et son imaginaire."

Mission réussie pour Benoît Sokal qui entraîne son public dans un univers original et surprenant.  Un jeu "à l'ancienne", rétro mais qui n'a rien perdu de sa superbe ! Alliant une histoire riche en rebondissements, un scénario habile dont il a le secret et une esthétique irréprochable, Syberia est à mes yeux un incontournable à l'identité inégalable. Treize ans se sont écoulés et Syberia n'a pas pris une ride. Nous ne sommes plus qu'à un mois de la sortie tant attendue du troisième opus des aventures de Kate Walker. Il est temps de découvrir le trailer de Syberia III...


Lady Fae

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire